Les pièges sur la Voie

Les pièges sur la Voie aux éditions Yuno Kusen

Retranscriptions de séminaires sur les pièges dans la pratique de la méditation Bouddhiste zen donnés par Roland Rech à Ghigo di Prati (Italie), Mulhouse (France), et Maredsous (Belgique), entre octobre 2010 et novembre 2011

C’est un petit ouvrage découpé en 5 parties qui expriment chacune un grand piège dans lequel on peut tomber. Continuer la lecture

Les pièges sur la Voie Couverture du livre Les pièges sur la Voie
Roland Yuno Rech
Enseignement Bouddhiste, spiritualité
Yuno Kusen
2012
15 x 21 cm
108

Les pièges sur la voie recense une quarantaine de pièges rencontrés sur la Voie. Roland Yuno Rech les expose et les élucide à la lumière de l'enseignement Bouddhiste et de sa pratique.

Il s'agit d'un condensé des difficultés et des pièges les plus fréquemment rencontrés sur la Voie.

Méditation zen Narbonne - voeux 2018

Vœux pour 2018

Méditation zen Narbonne - voeux 2018

Méditation zen Narbonne – voeux 2018

Méditation zen Narbonne vous souhaite ses meilleurs vœux pour 2018

Lorsque, sans penser,
seulement j’écoute
une goutte de pluie
au bord du toit,
c’est moi

Poème tiré du Sanshô Dôei de Maître Dogen (Traduction Jacques Brosse) Continuer la lecture

Journée de zazen à Toulon le 17 juin 2018

Zazen : l’assise paisible

Journée de zazen à Toulon le 17 juin 2018

Journée de zazen à Toulon le 17 juin 2018

Le dimanche 17 juin 2018 se tiendra au dojo zen de Toulon une journée de méditation zen dirigée par maître P-O Kyōsei Reynaud

Dojo zen de Toulon :
32 rue dei Cigaloun 83200 Toulon (quartiers Ouest)

renseignements et inscriptions :

dojo zen de Toulon

tel fixe : 04 89 79 68 73
Continuer la lecture

Journée de zazen à Aubagne – 01 juillet 2018

Zazen à Aubagne (13)

Le dimanche 01 Juillet 2018 à AUBAGNE aura lieu une journée de zazen Dirigée par Pascal-Olivier Kyōsei Reynaud

journée de méditation assise, zazen à Aubagne juillet 2018

journée de méditation assise, zazen à Aubagne juillet 2018

Journée organisée par les dojos zen d’Aubagne et du Castellet

Renseignements : 06 26 72 52 09

>> télécharger le flyer 2018 de la journée de méditation zen à Aubagne (affiche, plan d’accès et inscription)

Méditation au dojo zen de Narbonne

Un vent frais souffle à Narbonne

Une journée de joie paisible !

Si vous avez passé ne serait-ce qu’un jour dans le Narbonnais, vous l’avez expérimenté, … le vent souffle à Narbonne !

Cérémonie bouddhiste zen

Cérémonie bouddhiste zen

Ce dimanche durant la journée de méditation, il a même emporté nos pensées dans un tournoiement de feuilles automnales.

Avant cela, à peine arrivés au dojo, les tâches se répartissent spontanément et joyeusement, tout le monde aide.

Le dojo est installé et la genmai réchauffée, le bois peut sonner le début de cette journée de méditation ! Continuer la lecture

Journée de méditation zen à Revel

Une journée de zazen au dojo de Revel

Zazen à Revel : partage et bonne humeur !

Début de la méditation à la journée de zazen à Revel

Début de la méditation à la journée de zazen à Revel

Une journée c’est intensif, à la fois c’est long et à la fois ça me parait passer très très vite !

Juste le temps de dire bonjour, de passer le kimono, de boire un peu de thé, et déjà le bois sonne.

Zazen.

Pouf, c’est parti et je sens qu’à ce moment là, je suis au bon endroit ! Continuer la lecture

Première sesshin à Lacan - Manuel

Première sesshin à Lacan

Première sesshin et assistant du Tenzo en cuisine pour la première fois

Première sesshin - Manuel

Première sesshin – Manuel

Il y a ce hameau. De l’eau qui coule, le bruit de l’eau. Des arbres et de la lumière qui les traverse.
Il y a des pierres dures, les murs et le sol.

Il y a des personnes toutes habillées de noir qui circulent souvent et qui restent immobiles face au mur encore plus souvent.

Il y a des chaussures, des sandales, des sabots alignés.
Où sont les pieds ?

Des zafu (coussins de méditation) empilés. Des odeurs d’encens et de cuisine mêlées. Continuer la lecture

Niwa zenji (1905-1993)

Niwa (Zuigaku) Rempō Zenji (1905-1993)

Zuigaku Rempô Niwa Zenji

Zuigaku Rempô Niwa Zenji

Maître Rempō Niwa est né à Shuzenji dans la préfecture de Shizuoka  en février 1905. C’est devant l’exemple d’un moine rencontré au Temple de Shuzenji qu’il éprouva le désir de devenir moine bouddhiste. A l’age de 11 ans il demanda à ses parents l’autorisation de devenir moine.

Il fut nommé en 1960 supérieur de la branche de Tokyo du temple Eiheiji, un des deux principaux temple avec celui de Sojiji du zen soto au Japon. Il y fit reconstruire un nouveau zendo (salle de méditation) car lui-même pratiquait beaucoup zazen et il souhaitait que les moines venus y faire leur formation puissent pratiquer la méditation assise de façon plus intensive.

En avril 1985 après avoir été vice-abbé, il devint le 77ème abbé de EiheiJi. Il est décédé le 7 septembre 1993.

Il reçu le titre impérial de Jikô Enkai Zenji (Grand Maître Zen de Compassion, Océan de Plénitude).

Niwa, Mokusho, Kosen, Yuno à La Gendronnière - 1984

Niwa, Mokusho, Kosen, Yuno à La Gendronnière – 1984

Après la mort de Maître Mokudō Taisen Deshimaru, Zuigaku Rempō Zenji en 1984 a été amené à donner au Temple de la Gendronnière en France (Blois) sa transmission à trois disciples de ce dernier : Etienne Mokusho Zeisler , Stéphane Kosen Thibaud et Roland Yuno Rech.

Zazen dans le sodo de Maredsous - sesshin 2008

Zazen yojinki de Maître Keizan

La plénitude de son existence instant après instant

Commentaire de Kyōsei Reynaud du premier passage du Zazen yojinki.


Maître Keizan Jōkin (瑩山紹瑾) (1264 – 1325) fut le successeur à la troisième génération de Maître Dogen :

Dogen Zenji > Koun Ejo > Tetsu Gikai > Keizan Jokin

Né dans la province d’Echizen (actuelle préfecture de Fukui), il est le second fondateur de l’école Sôtô Zen.

Les écrits de Maître Keizan n’ont pas été réunis, ni édités ou publiés de son vivant, nous connaissons de lui les textes suivants :

  • Le Dentôroku : Le Recueil de la transmission de la lumière
  • Le Sankon zazen setsu : Les trois sortes de pratiquants de zazen
  • Le Zazen yôjinki : Recommandations pour la pratique de l’assise zen
  • Le Tôkoku gyôji jijo : Procédures rituelles pour le monastère Tôkoku qui deviendra le Keizan shingi : Les rêgles monastique de Keizan
  • Le Tôkokuki : Les chroniques du monastère Tôkoku

Continuer la lecture

Zazen Yojinki Couverture du livre Zazen Yojinki
Roland Yuno Rech
Yuno Kusen
septembre 2010
21 x 15 x 2,3 cm
272 pages - Broché

 

Quatrième de couverture :

Dans le zazen yojinki, ses recommandations pour la pratique de méditation, Maître Keizan exprime comment la pratique de zazen est par elle-même une pratique d'Eveil qui nous harmonise avec la nature profonde de notre existence et nous libère ainsi de nos illusions, causes de nos souffrances. Il donne aussi en enseignement concret et précis sur la façon de pratiquer zazen en évitant de commettre des erreurs qui peuvent devenir des pièges sur la voie.

Puis, dans le Sanken Zazen Setsu, Maître Keizan décrit trois types de pratiquants de zazen, de celui qui pratique le zazen le plus élevé à celui qui pratique un zazen ordinaire. Mais comme l'esprit en zazen exprime naturellement la vraie nature de tous les bouddhas, toutes les voies mauvaises sont évitées. Même si des pensées illusoires apparaissent, elles ne le dérangent pas car l'esprit est comme un vaste miroir brillant

Ohara Koson (Shoson), Singe essayant d'attraper le reflet de la lune,1910

Aller à la racine, ne plus être aveuglé par le feuillage

Aller à la racine…

Qu’est-ce qui est véritablement important ?

Ohara Koson (Shoson), Singe essayant d'attraper le reflet de la lune,1910

Ohara Koson (Shoson), Singe essayant d’attraper le reflet de la lune,1910

(Quelles que soient les conditions de notre vie, il suffit d’être attentif et d’apprendre à rester concentré sur ce qui est véritablement important.)

Tout être humain se pose un jour la question du sens de son existence, sur l’origine et la finalité de sa vie. Chez certains cette question est là, en soi, chez d’autres elle surgit lors d’une confrontation avec la réalité de l’impermanence. À la perte d’un proche, à la souffrance de réaliser la fragilité de ce que nous pensions stable, établi, acquit.

Le caractère inéluctable de la mort nous fait sentir, même confusément, que tout ce que nous faisons dans la vie est relativement vain car voué à disparaître, lorsque l’on ressent cela, se pose la question du sens de notre vie, de la vie.

La voie Bouddhique, la pratique de la méditation zen permettent à chacun de pouvoir répondre à cette question universelle et de retrouver la racine de son existence, ce qui est véritablement important. Continuer la lecture