Le sens des cérémonies

Imprimer

Le sens de la cérémonie après la pratique de la méditation zen

Cérémonie Bouddhiste zen

Cérémonie Bouddhiste zen

L’essence du zen est la pratique de la méditation assise, le zazen et aussi le kesa, le vêtement du moine, transmis lors de l’ordination.

Après chaque méditation nous faisons une cérémonie qui est l’occasion d’exprimer notre gratitude et notre compassion, notre gratitude d’être né en tant qu’être humain et d’avoir rencontré la Voie Bouddhique, notre gratitude envers le Bouddha et les maîtres qui se sont succédé jusqu’à nos jours en ayant enseigné et transmis cette pratique.

Egalement nous exprimons notre compassion envers toutes les existences en leur dédiant par la cérémonie les mérites de notre pratique. Cela nous permet de comprendre que nous ne pratiquons pas uniquement pour nous-même mais aussi pour aider toutes les existences à s’éveiller et à se libérer des causes de souffrance.

La cérémonie : pratique du don désintéressé

Les cérémonies sont l’occasion de pratiquer le don de soi et l’attention à son corps dans le déroulement du rituel, elles permettent l’harmonisation de tous les participants par les sons et le chant. Elles introduisent une transition entre le temps de la méditation assise et le retour à la vie quotidienne, elles aident à faire le lien entre ce qui se réalise en méditation et le reste de sa journée.

Après la méditation assise, le zazen, la cérémonie devient l’expression vivante de l’esprit religieux le plus profond. Cet esprit religieux, c’est à dire être relié avec les autres et avec la dimension essentielle de notre existence est aussi nécessaire à l’équilibre et au développement de la vie des êtres humains que le sont la nourriture ou la respiration.

Toutes nos actions peuvent devenir l’expression de cet esprit dans une profonde attention aux autres et à soi-même en nous permettant d’actualiser la sagesse et la compassion réalisées.

De plus, le sens de tous les sutra que nous chantons durant les cérémonies est complètement relié à la pratique de zazen : l’Hannya Shingyo, le Sandokai, les quatre vœux, etc, sont l’expression de l’essence même de l’expérience de zazen.

Partager cet article : Facebook