Archives par étiquette : Lignée du zen soto

Niwa zenji (1905-1993)

Niwa (Zuigaku) Rempō Zenji (1905-1993)

Zuigaku Rempô Niwa Zenji

Zuigaku Rempô Niwa Zenji

Maître Rempō Niwa est né à Shuzenji dans la préfecture de Shizuoka  en février 1905. C’est devant l’exemple d’un moine rencontré au Temple de Shuzenji qu’il éprouva le désir de devenir moine bouddhiste. A l’age de 11 ans il demanda à ses parents l’autorisation de devenir moine.

Il fut nommé en 1960 supérieur de la branche de Tokyo du temple Eiheiji, un des deux principaux temple avec celui de Sojiji du zen soto au Japon. Il y fit reconstruire un nouveau zendo (salle de méditation) car lui-même pratiquait beaucoup zazen et il souhaitait que les moines venus y faire leur formation puissent pratiquer la méditation assise de façon plus intensive.

En avril 1985 après avoir été vice-abbé, il devint le 77ème abbé de EiheiJi. Il est décédé le 7 septembre 1993.

Il reçu le titre impérial de Jikô Enkai Zenji (Grand Maître Zen de Compassion, Océan de Plénitude).

Niwa, Mokusho, Kosen, Yuno à La Gendronnière - 1984

Niwa, Mokusho, Kosen, Yuno à La Gendronnière – 1984

Après la mort de Maître Mokudō Taisen Deshimaru, Zuigaku Rempō Zenji en 1984 a été amené à donner au Temple de la Gendronnière en France (Blois) sa transmission à trois disciples de ce dernier : Etienne Mokusho Zeisler , Stéphane Kosen Thibaud et Roland Yuno Rech.

Anniversaire de la présence du zen Sôtô en Europe

L’héritage de Maître Deshimaru


Les célébrations de l’anniversaire des cinquante ans de la présence du zen Sôtô en Europe qui se sont tenues à la Gendronnière du 12 au 14 mai 2017 me donnent l’occasion de témoigner sur l’implantation du Bouddhisme zen et sur la transmission de Maître Deshimaru.


En méditation assise, en zazen on ne fait rien en particulier, on est complètement présent au corps et à la respiration. On laisse simplement l’esprit se déposer en ne suivant plus les pensées qui apparaissent constamment. En zazen, on ne recherche plus rien. C’est vraiment important, car zazen, la méditation assise n’est pas un moyen pour atteindre ou pour obtenir quelque chose qui nous manquerais.

Zazen ne crée rien.

Maître Taisen Deshimaru

Maître Taisen Deshimaru

C’est justement ce qu’a transmis Maître Deshimaru. C’est ce que l’on appelle Shikantaza « simplement s’asseoir ». C’est exactement comme Maître Dogen lorsqu’il dit qu’il n’a rien ramené de Chine et qu’il est revenu au Japon les mains vides. Shikantaza c’est la pratique du « être simplement assis », il n’y a rien d’autre que la réalité de cette assise. Il suffit de s’abandonner à cela à chaque instant. Continuer la lecture

Shakyamuni Bouddha

Le Bouddha Shakyamuni, une quête de sagesse compatissante

une enfance princière

Shakyamuni Bouddha

Shakyamuni Bouddha

Le Bouddha naquit dans la famille royale du clan des Shakya, il y a environ 2600 ans, à Lumbini (ville située aujourd’hui au Népal), au pied de l’Himalaya.

Son nom de famille était Gautama, son prénom Siddhârta.
Éduqué en tant que prince, il connut une vie d’abondance et de plaisirs durant laquelle il se maria et eut un fils.

Cependant il fût profondément troublé par des questions existentielles en prenant conscience de la maladie, de la vieillesse et de la mort.

Décidé à résoudre la question de la souffrance il quitta sa demeure à l’âge de vingt-neuf ans pour se faire renonçant. Continuer la lecture

Dōgen Zenji (1200-1253)

Dōgen Zenji, fondateur de l’école zen soto

Dōgen Zenji

Dōgen Zenji

Eihei Dōgen, Dōgen Kigen ou Dōgen Zenji (1200-1253) est le fondateur de l’école Zen Soto au Japon. Il est considéré comme un des plus grands maîtres du zen soto une des école du bouddhisme japonais.

Son enfance

L’identité des parents du jeune Dōgen reste incertaine, il semblerait que ses parents soient décédés alors que Dōgen était encore enfant. Très tôt il fit preuve d’une vivacité intellectuelle car il est dit qu’il pouvait lire le japonais et le chinois classique dès l’age de quatre ans.

Après avoir été recueilli par un de ses oncles, à l’age de 13 ans, il s’en alla au mont Hiei dans le monastère central de l’école Tendai, qui était alors la tradition bouddhiste dominante au Japon. L’année suivante , il se rasa la tête et fut ordonné moine par Maître Kōen. Continuer la lecture

Keizan Zenji (1268-1325)

Keizan Zenji, deuxième fondateur du zen soto au Japon

"<yoastmark

Keizan Zenji, Keizan Jōkin ou Taiso Jōsai Daishi est considéré comme le deuxième fondateur du Bouddhisme zen soto, il est le quatrième patriarche japonais après Gikai Zenji qui succédait à Ejo Zenji, lui-même successeur de Dôgen Zenji.

En 1264 Keizan naquit dans la province d’Echizen, actuellement préfecture de Fukui.

À l’age de huit ans il se rasa la tête et entra au temple Eiheiji où il pratiqua sous l’autorité du troisième abbé Gikai Zenji. À 13 ans, il fut officiellement ordonné moine par Ejo Zenji, successeur de Dōgen Zenji. Continuer la lecture

Maître Taisen Deshimaru (1914-1982)

Le bodhidharma des temps modernes

Maître Taisen Deshimaru

Maître Taisen Deshimaru

Yasuo Deshimaru est né le 29 novembre 1914 au sud du Japon, dans un village proche de la ville de Saga. Sa mère était profondément religieuse et il restera fortement marqué par la dévotion de celle-ci au moine Shinran, fondateur de l’école de la Terre Pure (Jodo Jinshu).

Quand Yasuo Deshimaru a 18 ans, il rencontre maître Kodo Sawaki qui vient de temps en temps à Saga faire des conférences en étant accueillit chez la famille Deshimaru. Maître Kodo Sawaki  voyage beaucoup et enseigne un peu partout à travers le Japon, il est un grand réformateur du zen, il enseigne que la pratique de zazen, la méditation assise est l’essence du zen. Continuer la lecture

Roland Yuno Rech

Une vie consacrée à la transmission du bouddhisme zen

Le maître zen Roland Yuno Rech

Le maître zen Roland Yuno Rech

Moine et maître zen, Roland Yuno rech après un voyage autour du monde commence la méditation zen au japon puis rentre en France pour y rencontrer Maître Taisen Deshimaru dont il fut le disciple de 1972 à 1982 date du décès de ce dernier. Continuer la lecture

Pascal-Olivier Kyōsei Reynaud

Pascal-Olivier Kyôsei Reynaud

Pascal-Olivier Kyôsei Reynaud

Pascal-Olivier Kyōsei Reynaud est moine et maître zen, disciple de Maître Roland Yuno Rech, il commence la pratique de la méditation, le zazen au dojo zen de Nice en 1984.

Au Temple zen de La Gendronnière, il reçoit l’ordination de Bodhisattva en 1987 de Maître Etienne Mokusho Zeisler (1946-1990), puis celle de moine avec Maître Stéphane Kosen Thibaut en 1988, en 2004 il renouvelle ses vœux de moine avec Maître Roland Yuno Rech. Continuer la lecture