Shakyamuni Bouddha

Imprimer

Le Bouddha Shakyamuni, une quête de sagesse compatissante

une enfance princière

Shakyamuni Bouddha

Shakyamuni Bouddha

Le Bouddha naquit dans la famille royale du clan des Shakya, il y a environ 2600 ans, à Lumbini (ville située aujourd’hui au Népal), au pied de l’Himalaya.

Son nom de famille était Gautama, son prénom Siddhârta.
Éduqué en tant que prince, il connut une vie d’abondance et de plaisirs durant laquelle il se maria et eut un fils.

Cependant il fût profondément troublé par des questions existentielles en prenant conscience de la maladie, de la vieillesse et de la mort.

Décidé à résoudre la question de la souffrance il quitta sa demeure à l’âge de vingt-neuf ans pour se faire renonçant.

une période de pratiques ascétiques

Après six années de mortifications et de pratiques ascétiques, animé d’une grande détermination, il s’assied en méditation sur un siège fait d’herbes au pied d’un arbre pippâl (aujourd’hui appelé ficus religiosa) dans la posture de dhyâna (zazen) décidé à ne pas bouger tant qu’il n’aura pas résolu le problème de la vie et de la mort.

de la méditation à l’éveil

Ainsi Siddhârta parcourt tous les stades de la méditation, à la première veille de la nuit, il se rappelle ses vies antérieures ; à la seconde veille il comprend le fonctionnement de la rétribution des actes, à l’origine du cycle des renaissances ; à la troisième il réalise le mécanisme de la co-production conditionnée. Au moment où l’étoile du matin se lève dans le ciel, il s’éveille à la réalité telle qu’elle est. Il réalise la nature originelle, vide de toute forme à l’âge de trente-cinq ans, à Bodh-Gayâ. C’est à partir de ce moment qu’il devient le Bouddha (l’Éveillé).

une vie de transmission et d’enseignement

Peu de temps après, le Bouddha mit en mouvement la Roue de la Loi en prononçant son premier sermon au parc des gazelles, à Sarnath, près de Bénarès, il enseigne les Quatre Nobles Vérités à ses anciens compagnons d’ascèse qui devinrent ainsi ses premiers disciples.

Gautama Bouddha présenta son enseignement comme la redécouverte d’une vérité autrefois enseignée par les Bouddhas du passé, il dit que lui-même n’a fait que redécouvrir un ancien chemin.

Pendant le reste de sa vie, il exposa divers enseignements sur des sujets tels que : la cause et la résolution de la souffrance, la loi de causalité, l’impermanence de toutes choses, toutes choses sont dépourvues de soi, le détachement, la sérénité et le bien-être intérieur, la paix et la tranquillité du Nirvana.

De sa réalisation à sa mort, à Kushinagara, il ne cessa de se déplacer pour transmettre le Dharma, tout en développant le Sangha, la communauté des moines et des nonnes bouddhistes. C’est parce que le Bouddha Shakyamuni a réalisé la Voie et exposé ces enseignements, qui ont été fidèlement transmis à travers les générations par ses disciples, que nous pouvons aujourd’hui rencontrer le Dharma et la pratique Bouddhique.

Aujourd’hui, de manière générale, le terme sangha désigne la communauté des croyants et pratiquants bouddhistes.

le parinirvāṇa

Le Bouddha mourut, selon la tradition, à quatre-vingts ans près de la localité de Kusinâgar. Il expira en méditant, couché sur le côté droit, souriant : il avait atteint le parinirvāṇa, la volontaire extinction du soi complète et définitive.

>> maîtres de la lignée Bouddhiste Zen Sōtō

Partager cet article : Facebook