Maître Taisen Deshimaru (1914-1982)

Imprimer

Le bodhidharma des temps modernes

Maître Taisen Deshimaru

Maître Taisen Deshimaru

Yasuo Deshimaru est né le 29 novembre 1914 au sud du Japon, dans un village proche de la ville de Saga. Sa mère était profondément religieuse et il restera fortement marqué par la dévotion de celle-ci au moine Shinran, fondateur de l’école de la Terre Pure (Jodo Jinshu).

Quand Yasuo Deshimaru a 18 ans, il rencontre maître Kodo Sawaki qui vient de temps en temps à Saga faire des conférences en étant accueillit chez la famille Deshimaru. Maître Kodo Sawaki  voyage beaucoup et enseigne un peu partout à travers le Japon, il est un grand réformateur du zen, il enseigne que la pratique de zazen, la méditation assise est l’essence du zen.

Maître Kodo Sawaki en zazen

Maître Kodo Sawaki en zazen

Yasuo Deshimaru deviendra le disciple de maître Kodo Sawaki, pratiquera avec lui et le suivra régulièrement dans ses déplacements à travers tout le Japon tout en menant de front ses activités sociales.

En 1965 maître Kodo Sawaki tombe gravement malade et décide alors d’ordonner moine Yasuo Deshimaru qui reçoit le nom de Mokudo Taisen, ce qui signifie Grand Sage, Voie silencieuse, quelques mois plus tard maître Kodo Sawaki décède.

Le zen arrive en France

Avant de mourir, il demande à Taisen Deshimaru de continuer de transmettre son enseignement et lui suggère de partir pour l’europe pour y enseigner la pratique de zazen. Un an plus tard, en 1967, maître Taisen Deshimaru arrive en France invité par un groupe de macrobiotes français. Taisen Deshimaru se consacre immédiatement à la pratique de zazen et commence à faire des conférences, des enseignements et des présentations de la pratique de la méditation zen. En 1970 il crée l’Association Zen d’Europe, qui deviendra en 1979, l’Association Zen Internationale (AZI), un groupe de disciples se constitue et des dojos zen commencent à se créer un peu partout en Europe.

D’année en année, un peu partout en France des centaines de personnes se réunissent pour pratiquer la méditation zen et suivre son enseignement. Dans le même temps maître Taisen Deshimaru publie de nombreux livre où il traduit et commente les écrits et enseignements des maîtres zen, tels que le Shodoka, l’Hokyo Zan Mai, la Sandokai, le Shin Jin Mei, le Shobogenzo, …

Le génie de maître Taisen Deshimaru et de rendre le zen, sa pratique et son enseignement accessible et vivant aux occidentaux, il harmonise avec sagesse la voie traditionnelle et le monde moderne.

En 1980 est fondé le Temple zen de la Gendronnière près de Blois qui deviendra le centre du rayonnement de toute la mission du zen de maître Taisen Deshimaru en Europe.

Au printemps 1982 maître Taisen Deshimaru est foudroyé par un cancer, il laisse en héritage la pratique vivante du zen et la profondeur de son enseignement, une centaine de dojo zen, une sangha et des disciples qui maintiendrons et continuerons suivant son exemple de transmettre et développer la voie du zen internationalement.

>> article en relation : l’héritage de Maître Deshimaru

Vidéo sur la vie de Maître Taisen Deshimaru

Partager cet article : Facebook