Un maitre du soto zen – 1902-2008 – 95 ans de zazen

Ekiho-Miyazaki Abbé de Eiheiji
Ekiho-Miyazaki Abbé de Eiheiji
Ekiho Miyazaki abbé de Eiheiji au moment du reportage d’Arte

Ekiho Miyazaki était l’abbé de Eiheiji, l’un des plus importants monastères du bouddhisme zen japonais, fondé par Maître Dôgen en 1244.

Arte lui a consacré un reportage, alors qu’il était âgé de 104 ans et poursuivait chaque jour sa pratique de zazen, commencée plus de 90 ans plus tôt!

Ce film est aussi l’occasion de voir comment se déroule la vie dans ce monastère et toute l’attention portée à chaque geste de la vie quotidienne.

« La façon de ranger un objet, négligemment ou à sa place, indique clairement dans quel état d’esprit nous sommes. Si votre esprit est droit, alors tout ce que vous rangerez sera droit. »

« Zazen n’est pas un entraînement, cela doit devenir naturel, voilà vers quoi nous devons tendre. »

Ekiho Miyazaki

Lorsqu’on lui pose la question des pensées qui surgissent comme les mauvaises herbes dans un jardin pendant zazen, il répond :

« Il ne faut pas révasser! Les pensées de ce monde doivent s’effacer. L’instant présent doit être consacré à chacun de nos souffles. Toute autre sorte de pensée est superflue.
Nous sommes bien trop préoccupé par les honneurs, les positions sociales, la vanité, l’égoisme et toutes ces sortes de choses. Mais il nous faut apprendre à dépasser nos désirs, et pour cela il y a le zazen. 
Il n’y a qu’à respirer. dans le zazen il n’y a pas de place pour les désirs. 

Zazen signifie être droit c’est redresser sa colonne vertébrale et son cou, ne pas pencher à droite, ne pas pencher à gauche .
Si votre corps et droit, votre esprit le sera aussi. Le corps et l’esprit son liés. Un corps droit reflète un esprit droit.
C’est cela zazen.
Certains pensent que la liberté c’est agir à sa guise. Pour ma part, je pense que le meilleur entraînement, c’est une vie régulière et bien ordonnée. »

Ekiho Miyazaki

L’importance d’agir sans nécessairement parler et d’une vie réglée

Devant la corruption et les scandales atroces qui éclaboussent la société, il affirme que, si les enseignement du zen existent, c’est pour être mis en oeuvre:

« C’est dans ce but que Maître Dôgen nous a appris à nous asseoir et à méditer, afin de faire en silence la vérité. Notre école ne doit pas se contenter d’être missionnaire par ses mots, mais aussi par l’action silencieuse. »

Ekiho Miyazaki

Lui qui a perdu un poumon lors d’une tuberculose et a frôlé la mort, dit :

« Un éveil consiste à vivre avec un esprit imperturbable, ce n’est pas une chose aisée, mais il faut vivre d’une manière aussi égale que possible. »

Ekiho Miyazaki

Il remarque la régularité de la floraison des fleurs et du chant des insectes et c’est pour lui une loi de la nature sur laquelle prendre modèle. « Suivez vos désis et vous tomberez dans un bourbier de confusion! »

pourtant, il affirme à un groupe de femmes voisines du monastère venues l’écouter :

« S’il y a quelque chose que vous avez vraiment envie de faire, et bien faites-le, au péril de votre vie! »

Ekiho Miyazaki

Comme dédicace à la fin du sutra, Hannya Shingyo, qu’il recopie indéfiniment depuis des années, Miyazaki ajoute toujours ce verset:

« Que les mérites de ceci pénètre chaque chose, en chaque lieu afin que nous, ainsi que tout être, puissions, ensemble, suivre la voie du Bouddha »

Ekiho Miyazaki

Laisser un commentaire