Première sesshin à Lacan

Imprimer

Première sesshin et assistant du Tenzo en cuisine pour la première fois

Première sesshin - Manuel

Première sesshin – Manuel

Il y a ce hameau. De l’eau qui coule, le bruit de l’eau. Des arbres et de la lumière qui les traverse.
Il y a des pierres dures, les murs et le sol.

Il y a des personnes toutes habillées de noir qui circulent souvent et qui restent immobiles face au mur encore plus souvent.

Il y a des chaussures, des sandales, des sabots alignés.
Où sont les pieds ?

Des zafu (coussins de méditation) empilés. Des odeurs d’encens et de cuisine mêlées.

Du silence et des mots, le mokugyo, le kyosaku, ça claque et ça toque. C’est juste et rythmé.

J’aide le tenzo à préparer les repas ; genmai ou autres, des légumes, beaucoup de beaux légumes bio, une coupe très précise.

La cuisine est un lieu de vie et de rencontre. On se côtoie, on se parle, on travaille aux repas. Les participants aux samu s’activent.

Je fais zazen, je m’assoie ou plutôt je m’agenouille. Longs temps. Chaque temps est accompagné de rituels.

Jusque dans la cuisine.

Je découvre, j’apprends, j’hésite, je demande.

« Es tu ordonné? » je réponds par une pirouette du genre ado qui a rangé sa chambre.

Ordonné moine ou bodhisattva ?

Mais cela trotte dans ma tête jusque dans mon corps et cœur.

Bodhisattva ? Oui oui me réponds-je.

Je demande une entrevue à Pascal-Olivier et nous y échangeons sur cette demande qu’il accepte.

Un échange artistique et zen car sans choc, fluide et co-créatif. I shin den shin. Il est mon maître en Zen.

Je serai ordonné. J’aurai accompli la couture du rakusu. Bientôt. En son temps.

La seshin de Lacan 2017 se termine par un repas au soleil.

Lumineux.

Chaleureux.

Manuel Fréchin

Mobile : +33(0)6 63 84 19 55
http://www.clown-therapie.com

  • les mots du zen dans cet article :
    • Sesshin : période de pratique communautaire sur plusieurs jours
    • Tenzo : responsable de la cuisine dans un temple zen
    • Zafu : coussin rond de méditation
    • Mokugyo : instrument rond en bois sculpté d’une pièce pour rythmer le chant
    • Kyosaku : Bâton d’éveil ou bâton d’encouragement. Utilisé pour frapper les épaules pendant le zazen, pour aider à surmonter la fatigue ou lâcher la dispersion mentale
    • Genmai : soupe de riz et de légumes mangée le matin après la méditation
    • Bodhisattva : être d’éveil, celui qui aide les êtres sensibles à s’éveiller en suivant la Vois du Bouddha
    • Rakusu : vêtement traditionnel porté autour du cou des bouddhistes zen qui ont reçus les préceptes lors de l’ordination
Partager cet article : Facebook